Donfut sera-t-il choisi?

S. Ta. Publié le - Mis à jour le

Belgique

Philippe Bouchez, un de ses proches, siège au CA des Jardins de Wallonie

FRAMERIES Dans la DH d’hier, nous vous faisions part des péripéties entourant l’audition prévue ce mercredi, par le conseil d’administration de la société de logement des Jardins de Wallonie, des deux derniers candidats en lice pour le poste de directeur.

Nous expliquions que cette audition n’était au départ pas prévue. Plusieurs sources précisaient qu’alors qu’il était classé deuxième au terme des épreuves de sélection, l’ancien ministre Didier Donfut bénéficiait de cette épreuve surprise pour coiffer sa concurrente au poteau.

Une histoire qui n’est pas sans rappeler la nomination, l’année dernière, de Didier Donfut comme directeur de la société de logement Toit & moi.

Nous ne l’avions pas précisé dans nos articles de mardi, mais le jury chargé d’évaluer les candidats pour la direction des Jardins de Wallonie sont : Alain Bartholomeeusen, président du conseil d’administration des Jardins de Wallonie et président PS du CPAS de Seneffe; Bernard Wallemacq, secrétaire communal de Seneffe; Christian Messe, vice-président du conseil d’administration des Jardins de Wallonie, échevin PS de Pont-à-Celles; Mme Chermann, inspectrice générale à la Société wallonne du logement, conseillère communale CDH à Hamois, et, enfin, M. Jacqmin, directeur-gérant à Marcinelle.

Et c’est ici qu’intervient un nouveau personnage. Les deux premiers cités sont proches du 1er échevin de Seneffe, Philippe Bouchez, proche lui-même de Didier Donfut, dont il est l’un des amis d’enfance. Philippe Bouchez est, par ailleurs, membre du CA des Jardins de Wallonie. Il apparaît d’ailleurs, selon nos sources, que MM. Bartholomeeusen et Wallemacq sont les deux personnes ayant voté pour Didier Donfut.

Une affaire qui s’inscrit manifestement dans la guerre locale à laquelle se livrent depuis presque 10 ans certains socialistes de la région. Évidemment, comme souvent dans ce genre d’histoire, rien n’est illégal, juste discutable sur plan de l’éthique politique. Il reste désormais à voir la décision que prendra le conseil d’administration des Jardins de Wallonie. À suivre assurément !



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner