Dupriez rêve d'une circonscription électorale à l'échelle de la Wallonie

Publié le - Mis à jour le

Belgique

Le président du parlement wallon s'est exprimé en ce sens durant les Fêtes de Wallonie


NAMUR Patrick Dupriez (Ecolo) a relancé samedi l'idée de créer une circonscription électorale à l'échelle de la Wallonie. A l'aube de la 6e réforme de l'Etat qui donnera une autonomie accrue aux Régions, il y voit un moyen de conforter l'identité régionale et l'autorité des institutions wallonnes.

"Si la Wallonie ne veut pas se contenter d'être une soustraction de la Belgique, elle doit, elle-même, devenir résolument plus que la somme de ses parties et de ses sous-régions. Il est désormais possible pour notre Région d'organiser l'élection de ses députés en partie sur la base d'une circonscription couvrant l'ensemble du territoire régional. Cette circonscription régionale favoriserait un débat et une représentativité démocratique à l'échelle de la Wallonie", a-t-il déclaré lors de la réception officielle des Fêtes de Wallonie.

L'appel n'est pas neuf. L'an passé à la même occasion, les ministres Jean-Claude Marcourt (PS) et Jean-Marc Nollet (Ecolo) ont tenu un plaidoyer similaire. Le président du parlement a consacré une large part de son discours aux échéances institutionnelles qui attendent la Wallonie. A ses yeux, il est nécessaire d'ouvrir le débat sur la manière dont la Région mettra en oeuvre ses nouvelles compétences. "Faisons-le vite, pour être prêt en 2014", a-t-il lancé.

Un débat qu'il conçoit en "partenariat étroit avec Bruxelles" et que le scrutin qui suivra rend d'autant plus important. "Nul ne sait quel contexte politique, quel emballement ou quel blocage, quel apaisement ou quelle solution pourraient résulter des élections fédérales et régionales de 2014. Mais quel que soit l'avenir de la Belgique, la Wallonie a besoin de trouver, en elle-même et en relation étroite avec Bruxelles, les ressources matérielles et symboliques de son avenir".

Dupriez est sorti de son rôle, déplore le cdH


Le cdH n'a guère apprécié la sortie du président du parlement wallon Patrick Dupriez (Ecolo) en faveur d'une circonscrition électorale à l'échelle de la Wallonie. Aux yeux du président du cdH, Benoît Lutgen, M. Dupriez est sorti de son rôle. "Un président de parlement doit être au dessus de la mêlée. Ici, j'ai davantage entendu un co-président d'Ecolo qui s'exprimait", a souligné samedi M. Lutgen.

L'an passé, les ministres Jean-Claude Marcourt (PS) et Jean-Marc Nollet (Ecolo) avait tenu le même plaidoyer que M. Dupriez. Le cdH ne l'avait guère apprécié. Cette année, sa réaction n'a pas varié. "C'est faire injure à 1,5 million de Wallons qui vivent en milieu rural et qui ont le droit d'être représentés. Et puis, je ne voudrais pas que demain, on assiste à une +pipolisation+ de la vie politique wallonne. La proximité avec l'électeur est quelque chose d'essentiel", a expliqué M. Lutgen.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner