Belgique La section jeunes du parti Ecolo a été convoquée cette semaine par la police, a fait savoir ce mercredi écoloJ

Les deux coprésidents Laura Goffart et Thomas Van De Meersche ont été entendus dans le cadre de la plainte de Theo Francken quant à la caricature d' écoloJ le présentant en soldat SS. Cette plainte a été déposée pour diffamation, atteinte à la pudeur et outrage.

Par la voix de leurs coprésidents, écoloJ dit assumer la publication de cette caricature. "Celle-ci visait à ouvrir un débat, interpeller la société civile et critiquer la politique d’asile et d’immigration du gouvernement belge", explique le parti des jeunes verts dans un communiqué.

écoloJ revendique aussi "le droit à l’interpellation, à la liberté d’expression au sein d’un débat politique, portant sur des questions d’intérêt général" et dans ce cadre, trouve "dangereux de faire appel à la justice pour des faits relevant de l’expression d’une opinion et d’une idée au sein d’un débat politique."

Cette caricature montrant Theo Francken en uniforme nazi avait été publiée sur Facebook en septembre dernier alors que le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration était critiqué par l'opposition pour avoir fait appel à des officiers soudanais pour identifier des migrants dans le Parc Maximilien. L'image était accompagnée d'un texte critiquant "la collaboration avec un président accusé de génocide", les "rafles planifiées, collectives et avec quota" et les "confiscation et pillage des effets personnels".

Cette publication n'était restée en ligne que quelques minutes sur Facebook mais avait été maintenue sur Twitter. Theo Francken avait immédiatement réagi, en exigeant des excuses, avant d'interpeller les présidents des partis Ecolo et Groen : "Soutenez-vous ceci? Trouvez-vous cela normal?"