Ecopacks, Electrabel, antibiotiques,... tout ce qui change ce 1er mai

Publié le - Mis à jour le

Belgique

Quelles seront les nouveautés dès le 1er mai 2012?

BRUXELLES La Région wallonne va lancer ce 1er mai des "ecopacks" dont le but est de stimuler les investissements des particuliers qui veulent améliorer la performance énergétique de leur logement. Les particuliers, qu'ils soient propriétaires, propriétaires bailleurs ou locataires, pourront choisir les travaux qu'ils veulent accomplir entre deux types de bouquets.

Des travaux de deux types au moins devront être accomplis: des travaux de performance énergétique comme l'isolation du toit, du sol, des murs, le remplacement des châssis, l'installation d'une chaudière à condensation, etc... combinés à des travaux induits comme le remplacement d'une conduite d'eau ou l'assèchement des murs, de petits travaux comme l'installation de vannes thermostatiques ou des travaux de production d'énergie renouvelable comme le placement de panneaux photovoltaïques.

Un bouquet A donne droit à l'"ecopack" classique: prime+prêt. Un bouquet B donne droit à un "ecopack amélioré": prime accrue+prêt.

Les ménages pourront emprunter au minimum 2.500 euros et au maximum 30.000 euros.

L'"ecopack" dispose d'un budget de 200 millions d'euros pour les trois ans à venir. Il s'adresse aux ménages dont les revenus ne dépassent pas 93.000 euros.

Electrabel baisse ses prix

Au 1er mai, Electrabel, premier fournisseur d'énergie du royaume, va baisser de façon "significative" ses prix fixes pour l'électricité et le gaz. Plusieurs autres fournisseurs d'énergie ont également décidé de faire un geste envers leur clientèle.

Chez Electrabel la baisse appliquée est en moyenne de 11% pour l'électricité et de plus de 10% pour le gaz sur base d'un contrat à prix fixe d'une durée de 12 mois. Les contrats fixes représentent environ 25% des contrats d'Electrabel.

Par ailleurs, Electrabel a décidé à l'instar d'autres fournisseurs (SPE-Luminus, Essent, Nuon) de ne pas facturer à ses clients l'indexation à la hausse des prix du gaz au 1er avril. L'indexation à la baisse des prix de l'électricité est par contre maintenue. Quant au fournisseur d'énergie verte Lampiris, il va lancer ce 1er mai une nouvelle formule qui se traduira par une baisse de prix du gaz pour tous ses clients.

Electrabel est confronté depuis un certain temps, singulièrement depuis le deuxième semestre de 2011, à une érosion du nombre de ses clients.

Obligation de délivrance des antibiotiques les moins chers

A partir du 1er mai, les pharmaciens seront dans l'obligation de délivrer l'un des antibiotiques ou des antimycosiques les moins chers en cas de traitement aigu.

A cette date, si une prescription d'antibiotique ou d'antimycosique mentionne une marque, le pharmacien devra néanmoins délivrer un des médicaments les moins chers, et ainsi se substituer à la marque, à condition que ce soit dans le cas d'un traitement aigu et non chronique.

Deux exceptions à ce principe existent cependant. D'abord, lorsqu'une raison de santé nécessite le respect stricte d'une marque. Ensuite, si le patient est allergique à un des composants du médicament.

Cette mesure s'inscrit dans le plan d'économies 2012 de la ministre fédérale de la Santé publique, Laurette Onkelinx.

Depuis le 1er avril, la règle générale de la prescription sous le nom du principe actif (la dénomination commune internationale, DCI) s'applique.

Les Pays-Bas introduisent la "carte cannabis"

Le 1er mai verra l'entrée en vigueur aux Pays-Bas du "wietpas", la "carte cannabis", visant à réserver l'accès aux coffee-shops des provinces du sud du pays aux seuls ressortissants néerlandais.

Le but étant de lutter contre les "touristes de la drogue", les citoyens non-résident aux Pays-Bas n'auront plus accès aux coffee-shops. Cette "carte cannabis" sera appliquée dès mardi aux trois provinces du sud des Pays-Bas -Zélande, Brabant-Septentrional et Limbourg- limitrophes de la Belgique et de l'Allemagne. La mesure entrera en vigueur pour le reste des Pays-Bas en 2013.

Les bourgmestres des communes belges proches de la frontière néerlandaise craignent une hausse du trafic illégal de cannabis à partir du 1er mai prochain. Plusieurs réunions ont déjà eu lieu afin de renforcer la collaboration policière entre la Belgique et les Pays-Bas dans le but de prévenir d'éventuels effets secondaires néfastes de cette nouvelle législation en Belgique.





© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner