Belgique

Denis Grimberghs, chef de groupe CDH au Parlement bruxellois, quitte les instances de son parti

BRUXELLES Alors que Joëlle Milquet revendiquait une énième fois la compétence de l'enseignement devant le congrès de son parti ce week-end, le CDH bruxellois enregistrait le "testament politique" d'un de ses plus fervents militants.

Dans un e-mail adressé à ses proches, Denis Grimberghs, chef de groupe au Parlement bruxellois et fin limier des négociations institutionnelles, jetait une nouvelle fois l'éponge. Celui dont on savait depuis longtemps le retrait inattendu de la liste bruxelloise pour les régionales y écrit ne plus pouvoir accepter "les modes de fonctionnement de Madame Milquet".

Saluant son groupe, le mérite de Benoît Cerexhe, et en référence à l'élaboration de la liste bruxelloise (où la présidente du CDH figure en seconde place derrière le ministre de l'Emploi et de l'Économie), le Schaerbeekois ajoute : "Il n'y a pas d'amertume personnelle mais le constat renouvelé de l'incapacité chronique de faire fonctionner normalement les instances de décision de notre parti. Dans ce contexte, j'ai pris la décision irrévocable de ne plus siéger dans aucune des instances du parti, si ce n'est au niveau local..."

Assurant sa fidélité à son engagement, Denis Grimberghs invite à considérer son discours pour le 20e anniversaire de la Région bruxelloise comme une sorte de testament politique.

Contacté, il n'a pas souhaité commenter ces infos, parlant simplement de "sortie anticipée".



© La Dernière Heure 2009