Belgique Directeurs et enseignants ont déjà repris le chemin de l’école. Plongée dans les coulisses d’une rentrée scolaire.

C’est une ruche qui se réveille progressivement. Une locomotive qui démarre doucement."

Le café Ricoré prêt à être dégainé à côté de la bouilloire, de larges feuilles A3 sur lesquelles il a dressé au crayon le tableau de tout ce qui lui reste à réaliser, Alain Minne l’assure : il est heureux d’avoir retrouvé son école.

Ce 16 août, le directeur de l’école l’Espérance à Mons est donc redescendu de ses vacances pour ouvrir la grille de son établissement et la porte de son bureau. Tout y était encore calme. Seuls des jeunes, en stages d’été, avaient profité des locaux et de la cour. Pour le reste, les classes abandonnées dans des cris de liesses en juin étaient demeurées silencieuses. Rien n’avait bougé. Le tableau de l’une d’elle, à la craie et en couleurs, arborait encore cette double injonction : "Allez les Diables ! Bonnes vacances à tous !" Souvenirs lointains…

(...)