Belgique Eugène Ernst, président de la CSC Enseignement, prédit des grèves si le budget de l’enseignement n’augmente pas d’ici 2024.

Parmi vos priorités actuelles, il y a le refinancement de l’enseignement et plus particulièrement de l’enseignement supérieur. Pourquoi est-il nécessaire, selon vous ?

"L’enseignement supérieur souffre d’un sous-financement chronique. Aujourd’hui, il y a un large consensus pour dire que ça ne va plus. Quand on voit les chantiers qui sont sur la table - le pacte pour un enseignement d’excellence, la réforme de la formation initiale et le refinancement nécessaire de l’enseignement supérieur -, on se dit qu’on ne va pas y arriver aujourd’hui. Nous demandons donc aux politiques de réfléchir au refinancement pour la prochaine législation."

Quels montants supplémentaires devraient être alloués à l’enseignement supérieur, selon vous ?