Environ 300 personnes à la manifestation anti-Michelle Martin

Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Belgique

La manifestation n'a pas suscité l'engouement attendu, le bourmestre appelle à la sérénité

MALONNE Entre 250 et 300 personnes se sont rassemblées vendredi matin place du Fond à Malonne pour protester contre la venue de Michelle Martin au monastère des Clarisses, selon des chiffres approximatifs émanant de la police. Trente-cinq policiers sont présents sur place pour encadrer la manifestation et gérer la circulation. Jean-Denis Lejeune souhaite à ce titre organiser une marche à Bruxelles.


Le bourgmestre de Namur lance un appel à la sérénité

Quelques personnes sont allées à la rencontre du bourgmestre de Namur, Maxime Prévot. Mais la discussion ne s'est pas révélée productive, en raison de la virulence de certains manifestants. Pour le bourgmestre, la manifestation s'est dans l'ensemble bien déroulée, "avec ordre et méthode". Il déplore toutefois qu'un petit groupe, plus nerveux, ait voulu accéder au monastère des Clarisses. Il a donc rappelé que l'accès au monastère avait largement été discuté avec la police. "La petite rue qui longe le couvent était étroite et se terminait en cul-de-sac, ce qui n'était pas gérable en termes de sécurité", a ajouté Maxime Prévot. "Nous voulions également éviter des dégradations inutiles au couvent".
Le bourgmestre a relancé un appel à la sérénité. "Je suis moi-même père de famille et je comprends l'émoi que cela engendre. Mais je pense qu'il faut faire place à la raison." Il a d'ailleurs rappelé que la Ville n'avait pas été concertée pour la venue de Michelle Martin au monastère. "Je ne peux maintenant que gérer les conséquences collatérales", a-t-il déploré.

Le bourgmestre de Namur organisera une réunion d'information le lundi 6 août à 20h, avec les Malonnois. Jean-Denis Lejeune, le père de Julie, devrait être présent pour délivrer un message apaisant et recentrer le débat sur la réforme de la justice.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner