Belgique

Les enfants qui regardent leur ordinateur, tablette ou télévision durant plus de dix heures par semaine court le risque de développer plus tard des maladies cardiovasculaires et le diabète, rapporte jeudi Het Belang van Limburg sur base d'une étude de l'Université de Hasselt menée auprès de jeunes luxembourgeois. 

L'étude "Limburgse geboortecohort" ("la cohorte de naissance limbourgeoise") qui cartographie la santé de 1.700 nouveaux-nés limbourgeois de 2012, est aujourd'hui reprise dans un projet européen de recherche sur l'obésité chez les jeunes. Plus les enfants passent de temps devant un écran, moins ils bougent et plus ils grossissent. Par dix heures supplémentaires devant l'écran, l'indice de masse corporelle des enfants augmente d'une unité.

"A partir de dix heures par semaine devant un écran, on constate un changement dans les cellules des enfants que nous constatons également chez les adultes atteints de diabètes ou d'artériosclérose (dégénérescence des artères). Plus l'exposition s'allonge, plus nets sont les changements dans les biomolécules des enfants", souligne le professeur Tim Nawrot de l'UHasselt.

Les chercheurs ne veulent pas dire par là que tous les enfants vont effectivement développer ces maladies, mais le risque est clairement plus important. L'étude vient d'être publiée dans la revue scientifique Scientific Reports.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.