Belgique

Conséquence de l'examen d'entrée dorénavant d'application en médecine et dentisterie en Communauté française, les inscriptions d'étudiants en sciences biomédicales enregistrent cette année une augmentation inédite, selon des chiffres fournis lundi par l'UCL. L'université néo-louvaniste a ainsi inscrit 124 étudiants en 1er bachelier de sciences médicales, contre 48 seulement l'an dernier, soit une hausse de 158%!

Les inscriptions en pharmacie progressent elles aussi, de l'ordre de 15%. Les candidats bioingénieurs sont aussi en hausse, de 7% par rapport à l'an dernier

Selon l'UCL, cette augmentation spectaculaire des inscriptions en sciences biomédicales est la conséquence directe de l'examen d'entrée appliqué depuis cette année à tous les candidats aux études de médecine et de dentisterie.

Organisé il y a une dizaine de jours, celui-ci n'a en effet laissé passer que 641 des quelque 3.500 candidats à cette filière d'études, soit un taux de réussite inférieur à 20%. Nombre de ces candidats malheureux se rabattent donc aujourd'hui sur des filières d'études proches.

En date de ce 18 septembre, l'UCL a inscrit 20% d'étudiants de 1re génération (ceux qui s'inscrivent pour la 1re fois dans le supérieur) en moins qu'à pareille époque l'an dernier toutes filières confondues.

Selon l'université, cette évolution s'explique par la tendance des étudiants à s'inscrire de plus en plus tard, ainsi que la tenue cette année de l'examen d'entrée en médecine/dentisterie qui a retardé les inscriptions des étudiants concernés.

Ces premiers chiffres d'inscriptions à l'UCL montrent aussi une hausse de 50% d'étudiants de 1re génération dans la filière des langues et lettres, et de +10% en droit.

L'UCL est la plus grosse université francophone du pays, avec quelque 30.000 étudiants.