Belgique Certaines années, le pont est prévu officiellement dans le calendrier scolaire.

"Certaines années, le vendredi qui suit le jeudi de l’Ascension est inscrit comme un congé dans le calendrier scolaire et d’autres années, ce n’est pas le cas. Au final, en dix ans, en comptant l’année prochaine, ce sera arrivé quatre fois", indique l’administration.

Depuis 2009, les années où le pont de l’Ascension est un congé officiel sont 2010, 2012, 2015 et 2016.

Une situation qui ne concerne donc pas le vendredi de cette semaine, qui précède le jeudi de l’Ascension en 2018.

Pour rappel, le jour de fête célébrant pour les chrétiens la montée au ciel de Jésus ressuscité tombe le jeudi de la 5e semaine après Pâques.

Si le vendredi qui suit ne compte pas systématiquement comme un jour de pont, c’est pour des raisons mathématiques, explique le président de la CGSP Enseignement Joseph Thonon, dont le syndicat comme les autres acteurs de l’enseignement est impliqué dans la mise en place du calendriers scolaire.

Il s’agit d’avoir toujours entre 180 et 184 jours d’école par an et le vendredi d’après-Ascension peut devenir la variable d’ajustement.

"En fait, le nombre de jours d’école est normalement de 182 par an. Il existe néanmoins une marge de manœuvre, puisque cela peut descendre à 180 et monter à 184. Quand plusieurs jours de congé légaux, par exemple le 1er mai, tombent durant les vacances, il devient peut-être alors nécessaire de mettre le vendredi de l’Ascension comme congé. Avoir 185 jours d’école est en tout cas interdit", explique Joseph Thonon.

Reste que certains écoliers n’auront néanmoins pas cours ce vendredi, un certain nombre d’écoles ayant choisi d’organiser ce jour-là leur journée pédagogique. Chaque année, trois journées de formation pédagogique doivent avoir lieu en vue d’améliorer la formation des profs.