Belgique

L'homme fort du parti de gauche radicale revient, en vidéo, sur la rupture des négos : selon lui, les dés étaient pipés d'entrée de jeu, "le PS n'a jamais voulu former de majorité avec le PTB !"

Quelques minutes après l'arrêt des négociations à Molenbeek et Charleroi, où PS et PTB se rencontraient officiellement pour trouver un accord de majorité, le Parti Socialiste a publié sur les réseaux des visuels visant clairement à discréditer le PTB.

On a notamment relevé une vidéo, publiée à ce moment-là par les socialistes, où l'on voyait une actrice faisant la moue, avec un ballon rouge siglé de l'étoile du PTB qui se dégonfle :

La publication Facebook du PS, datée du 25 octobre, 18 h 45 :


Une vidéo qui n'a, évidemment, pas pu être tournée, étalonnée et montée en moins d'une demi-heure...

Chacun prêche pour sa chapelle

Maintenant que la tension des négociations commence à retomber un peu partout (et que le PTB ne dirigera pas avec le PS, c'est désormais clair), Raoul Hedebouw, homme fort des médias pour le parti de gauche radicale, prend la parole en vidéo. Et, fidèle à lui-même, il balance. Notamment sur les négociations avec le PS, et les techniques de communication socialistes. Un mot d'ordre, d'après lui: "Le PS est entré en négociation avec le PTB uniquement pour nous discréditer."

Bon, il enfonce certaines portes ouvertes, et en profite pour revenir avec le même message que celui que son parti assène depuis des mois, inlassablement (les élections régionales et fédérales ne sont pas loin !). Mais vu la ferveur avec laquelle les militants socialistes ont liké/partagé/commenté la "campagne de pub" socialiste sur les réseaux sociaux au moment de la fin des négociations, on ne peut que vous inviter à regarder l'autre côté du miroir... tout en gardant en tête qu'autant PS que PTB ne font que prêcher pour leur chapelle.