Belgique

Le MR n'est guère enclin à faire l'appoint dans des majorités de rechange à la Fédération Wallonie-Bruxelles, a averti sa cheffe de groupe Françoise Bertieaux.

Le cdH et le MR n'ont pas pu trouver un troisième partenaire pour renverser le gouvernement Demotte en Fédération Wallonie-Bruxelles. Les ministres centristes n'ont pas démissionné et devront donc poursuivre leur travail dans le cadre de la coalition PS-cdH. Au cours des semaines écoulées, il a néanmoins été question de majorités de rechange pour des dossiers particuliers.

"Le dépannage en tout genre, ce ne sera pas nous", a averti Mme Bertieaux sur les ondes de Bel-RTL.

La cheffe de groupe des libéraux dit lire dans les faits et gestes des derniers jours une reprise en main du gouvernement francophone par le PS. Elle vise notamment le thème mis en avant lors de la rentrée scolaire par la ministre de l'Enseignement, Marie-Martine Schyns (cdH): le tronc commun.

"La ministre de l'Education a fait sa rentrée sur le seul dossier du Pacte d'excellence dont nous ne voulons pas, c'est le tronc commun, qui est le programme du PS. Il y a des gages qui se donnent, des jeux qui se jouent en dehors de nous. Que voulez-vous que j'aille faire là-dedans? " a souligné Mme Bertieaux.