Belgique

Le ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l'Agriculture, et de l'Intégration sociale, Denis Ducarme, a appelé dimanche la justice à "faire respecter les règles" en matière de respect de l'état de droit après les révélations sur le contenu de la formation des imams dispensée en arabe au sein de l'école du Centre islamique et culturel de Belgique (CICB), qui abrite la Grande Mosquée de Bruxelles. 

"On est en droit d'attendre de nos autorités judiciaires qu'elles ne soient pas timides sur un dossier comme celui-là", a-t-il affirmé lors de l'émission L'Invité de la chaîne de télévision privée RTL-TVi.

"On ne doit pas être timide par rapport à des comportements islamistes. Il faut (...) qu'on ne recommette pas les erreurs du passé en la matière. Quand vous avez des dérives telles que celles-là, il faut que les autorités judiciaires fassent respecter nos règles", a ajouté M. Ducarme (MR).

"Cela fait quinze ans que je dis que dans ce pays il y a des problèmes au niveau de la formation des imams, mais pas tous. L'islamisme, c'est la peste", a encore dit le ministre libéral.

Selon un rapport de l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (OCAM) dévoilé mercredi par plusieurs médias, la formation des imams dispensée au sein du CICB incite les fidèles à se lancer dans le djihad armé, à persécuter les homosexuels et à tenir des propos antisémites.