Belgique

Une certaine tension règne à l'intérieur de la prison d'Ittre, ont indiqué lundi plusieurs gardiens rassemblés à l'extérieur du bâtiment. 

Du mobilier a été cassé et une sortie au préau aurait tourné à la bagarre entre détenus samedi. Ces sorties ont donc été supprimées dimanche mais sont à nouveau prévues ce lundi. Les visites de famille n'ont en revanche pas encore été rétablies. Une ordonnance de référé avait pourtant ordonné l'organisation de ces visites pour les familles à la fois à Nivelles (où elles sont organisées par bloc de 15 personnes) et à Ittre.

"Ce lundi matin, 15 détenus ont tout de même pu partir en permission de sortie et en congé pénitentiaire", affirment les grévistes qui ont rejeté catégoriquement samedi le protocole proposé par le ministre de la Justice. "Nous laissons passer les camions de fourniture pour la nourriture des détenus. Qu'il y ait des tensions est relativement logique, mais une bonne partie des détenus soutient nos revendications."

La prison d'Ittre, qui est une maison de peine (on n'y héberge pas des prévenus en attente d'un jugement), abrite actuellement 421 détenus dont trois dans une nouvelle aile dite de "déradicalisation".

Lundi en début d'après-midi, vingt-cinq policiers assuraient divers services à l'intérieur de l'établissement, accompagnés de quelques agents non grévistes.