Belgique

Le trafic aérien est garanti et aucun problème n'a été signalé

Un pas vers la retraite à 62 ans
BRUXELLES La grève qui touche le réseau ferroviaire français et l'approvisionnement de carburant n'a peu ou pas d'influence sur les réservations des vacanciers belges.

Les tour-opérateurs Thomas Cook et Jetair, interrogés samedi, n'ont pas enregistré d'annulation à la suite de ce mouvement. Entre cent et deux cents voyageurs ont toutefois dû postposer leur voyage de quelques heures ou jours. Dans certains cas, "les gens ont dû différer leur départ à une autre heure ou une autre date" en raison de la grève à la SNCF, a indiqué Baptiste Van Outryve, porte-parole de Thomas Cook.

Cela concerne entre cent et deux cents clients. Mais "la grande majorité des trains ont roulé pendant la journée et les problèmes sont plutôt une exception", a-t-il précisé. Quant aux départs en avion, le trafic aérien est garanti et aucun problème n'a été signalé.

La pénurie de carburant n'empêche pas non plus les Belges de partir en vacances. "Les gens font généralement leur plein avant d'atteindre la frontière française", souligne Florence Bruyère, porte-parole de Jetair. Selon M. Van Outryve, on trouve du carburant, même s'il faut chercher un peu plus que d'habitude.

Plus d'un tiers des stations-service étaient à sec samedi dans l'ouest de la France et en région parisienne, mais l'approvisionnement du réseau autoroutier est assuré, selon le gouvernement français. Les douze raffineries de France sont toujours en grève pour protester contre le projet sur la réforme des retraites. Huit TGV sur dix devaient circuler normalement ce week-end, d'après la SNCF

© La Dernière Heure 2010