Belgique

Selon le socialiste flamand Frank Vandenbroucke la note De Wever ferait perdre 498 millions d'euros à la Wallonie. La N-VA estime plutôt la perte à 92 millions d'euros


BRUXELLES La proposition de la N-VA relative à la révision de la loi de financement coûterait chaque année 498 millions d'euros à la Wallonie tandis que la Flandre et Bruxelles gagneraient respectivement 389 et 110 millions d'euros, a déclaré samedi Frank Vandenbroucke (sp.a) au Tijd et à la VRT. Selon la note De Wever, la Flandre gagnerait 5 millions d'euros en cas de transfert partiel de l'impôt des personnes physiques et Bruxelles 80 millions tandis que la Wallonie perdrait 92 millions.

Selon Frank Vandenbroucke, une erreur de calcul a été commise car on doit tenir compte lors d'un transfert de l'impôt des personnes physiques des différences dans les taux moyens d'imposition entre les régions. Les revenus étant en moyenne plus élevés en Flandre qu'en Wallonie, on paye de ce fait plus d'impôts au nord qu'au sud du pays. Il faut donc tenir compte de cette réalité si on veut transférer une partie de l'impôt des personnes physiques vers les régions, poursuit Frank Vandenbroucke.

Le sénateur craint également que la facture soit extrêmement lourde pour le gouvernement fédéral car celui-ci devrait couvrir les pertes comme l'a promis la N-VA. La N-VA conteste les chiffres et l'analyse de Frank Vandenbroucke.

© La Dernière Heure 2010