Infrabel n'accuse personne pour l'accident de Godinne

Publié le - Mis à jour le

Belgique

Le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire a tenu à rassurer les conducteurs de trains

BRUXELLES Infrabel "comprend les inquiétudes des conducteurs de train mais regrette que ces préoccupations conduisent une nouvelle fois à prendre en otage les voyageurs", a indiqué le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire dans un communiqué, après que les conducteurs ont débrayé vendredi matin sur la ligne 154 entre Namur et Dinant. "Les motivations avancées pour justifier le mouvement social en cours sur la ligne 154 entre Namur et Dinant - une mise en cause de la signalisation - reposent sur des éléments parcellaires, imprécis ou inexacts", souligne Infrabel.

Le Syndicat autonome des conducteurs de trains (SACT) a indiqué vendredi matin que les conducteurs avaient peur d'emprunter la ligne après l'accident du 11 mai dernier survenu à Godinne. Il demandait également à Infrabel une communication officielle dans laquelle les conducteurs ne seraient pas tenus responsables de l'accident.

"Infrabel n'a, à aucun moment, accusé qui ou quoi que ce soit. Il appartient à la seule justice de déterminer les responsabilités de cet accident et dans l'attente de ses conclusions, Infrabel invite chacun à s'abstenir de toute déclaration qui pourrait porter préjudice aux investigations en cours", a dès lors répondu le gestionnaire par voie de communiqué.

En ce qui concerne les "prétendus dangers de la ligne 154", le gestionnaire du rail rappelle qu'à aucun moment, "ni Infrabel, ni les autorités compétentes, n'auraient autorisé une remise en service de cette ligne s'il subsistait le moindre danger".

L'arrêt de travail sur la ligne de train 154 entre Namur et Dinant se poursuivra jusqu'à vendredi à minuit, a précisé le SACT.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner