Belgique

Plusieurs communes se retrouvent face à une pénurie de sel d'épandage. Une livraison se fait attendre, mais ce n'est pas assez



INTEMPERIES La commune de Durbuy fait à nouveau face à une pénurie de sel d'épandage. Une livraison de 30 tonnes de sel devrait être effectuée durant la journée mais cette quantité ne permettra qu'un gros passage sur les routes de la commune, a indiqué lundi l'échevin des Travaux publics, Freddy Paquet. La situation est également problématique à Liège où les épandages ne se font que sur les axes prioritaires, notamment vers les hôpitaux. Les services techniques de la Ville restent mobilisés et parent au plus pressés, indique un communiqué de la Ville.

La Ville de Charleroi rencontre comme les autres communes wallonnes des difficultés pour se réapprovisionner mais les stocks sont encore suffisants pour l'instant. La Ville recourt à un mélange de sel et de sable étant donné les problèmes d'approvisionnement en sel pur.

A Bruxelles, plusieurs communes manquent également de sel d'épandage, indique La Capitale sur son site internet. La commune d'Uccle ne disposerait plus d'un seul gramme de sel tandis qu'à Molenbeek, les réserves s'épuisent rapidement.
Par ailleurs, Bruxelles Mobilité ne dispose plus que d'un stock de 600 tonnes de sel pour couvrir ses 17 circuits. Elle doit donc rationner la distribution de sel aux communes à une épandeuse par 24 heures afin que les routes régionales restent praticables.

© La Dernière Heure 2010