Belgique

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné mercredi six prévenus, d'origine belge ou française, à des peines allant de dix-huit mois de prison avec sursis à quatre ans ferme. Ils étaient poursuivis pour un trafic de stupéfiants organisé dans plusieurs arrondissements judiciaires en Belgique et en France, entre juin et septembre 2013. Le 13 août 2013, deux Français avaient été interpellés sur l'autoroute E411 à hauteur de Wanlin (Houyet) en possession de 2.140 pilules d'ecstasy et 50g de cocaïne. Les policiers avaient également découvert 400g de cannabis dans le véhicule qui précédait celui des deux Français.

Les déclarations des suspects avaient permis aux enquêteurs de remonter jusqu'à un dealer bruxellois poursuivi pour avoir mis sur pied une association de malfaiteurs avec son cousin, son voisin de palier et l'une de ses amies.

"Je me rendais régulièrement aux Pays-Bas pour m'approvisionner. Je vendais la drogue lors de rave party. J'ai en tout vendu entre 3.000 et 4.000 pilules d'ecstasy", avait expliqué le dealer bruxellois lors de l'audience.

Mercredi, les prévenus ont été reconnus coupables par le tribunal correctionnel d'avoir vendu de l'ecstasy, du speed, de la cocaïne, de la mdma et du cannabis en quantités indéterminées à diverses personnes. Les deux Français ont respectivement écopé de dix-huit mois et deux ans de prison avec sursis de trois ans. Les quatre autres prévenus ont, eux, été condamnés à des peines allant de dix-huit mois avec sursis à quatre ans ferme pour le dealer bruxellois.