Belgique

Le ministre de l’Intérieur se dit enfin satisfait de sa visite visant la sécurité mise en place sur le site de la centrale nucléaire

Ne mâchant pas ses mots, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon avait déclaré en juin dernier en commission en avoir “vraiment marre” du manque de culture de sûreté à la centrale nucléaire de Tihange. Jan Jambon n’avait pas contenu son agacement suite à un énième incident survenu sur le site géré par l’exploitant Engie-Electrabel. Un employé avait désactivé une pompe dans le but de mener un test sur une seconde pompe. Sauf qu’au final, les deux pompes sont restées inactives 54 minutes. Ce qui aurait pu avoir de lourdes conséquences.

Face à cette sortie politique, le fournisseur énergétique promettait alors la mise en place de mesures spécifiques destinées à renforcer la sécurité de la centrale nucléaire ainsi que de procédures strictes à respecter par le personnel de Tihange. Un plan d’action pour renforcer la culture de sûreté à Tihange, avait d’ailleurs déjà été lancé dès 2015.

Après une rencontre

avec les responsables d’Engie-Electrabel, Jan Jambon a convenu cet été, de se rendre directement sur place, à Tihange, pour un état de la situation. Et c’est ce qu’il a fait ce mardi. Jan Jambon se dit satisfait de cette visite qu’il juge nécessaire. “Il est important de pouvoir constater concrètement sur le terrain comment le plan d’actions est effectivement mis en oeuvre. Il en va de la sécurité de tous. Tant du personnel de Tihange que des citoyens”.