Belgique

Le papa de la petite Julie Lejeune, l'une des victimes de Marc Dutroux, a publié un message poignant sur son compte Facebook ce mercredi.

Jean-Denis Lejeune débute son texte par ces mots: "Non, je ne t'oublie pas ! Non, je ne t'abandonne pas ma chérie ! Mais ces derniers jours, ces dernières semaines n'ont pas été faciles." S'il se dit "fatigué de crier dans le vide, de me battre contre des murs", le père de la fillette revient sur la sortie du livre et sur la volonté de l'avocat de Marc Dutroux de le faire libérer. "Suite à la sortie du livre et de la volonté de l'avocat de dutroux de se battre pour le libérer conditionnellement, aucun responsable politique n'est sorti et a dit publiquement qu'il fallait remettre le fonctionnement de notre Justice au cœur du débat au Parlement." Et de poursuivre, amer, "Il faut savoir que maître Dayez a refusé d'être en face a face avec moi sur un plateau TV car sa famille est menacée. Il est sous protection policière. Mais alors que se passerait-il si on relâche dutroux ? Il faudrait assurer non seulement sa sécurité mais aussi celle de toutes ses victimes et des familles de victimes ? Et des victimes potentielles ? On va-t-on s'arrêter ? Mais comme le système le permet ... des avocats se battront pour le faire sortir.