Joëlle Milquet: “Ça n’aurait pas de sens…”

Interview > Christian Carpentier Publié le - Mis à jour le

Belgique

Joëlle Milquet ne veut pas entendre parler de la proposition de la N-VA

BRUXELLES Octroyer des bonus financiers aux Régions qui suspendraient davantage de chômeurs de leurs droits aux allocations ? La proposition de la N-VA, dévoilée ce lundi par De Morgen, a dû faire frémir plus d’un demandeur d’emploi. Mais a-t-elle des chances de voir le jour ? Pas trop, si l’on en croit la ministre fédérale de l’Emploi, Joëlle Milquet (CDH).

Cette piste de la N-VA est-elle négociable ?

“Je crois pouvoir dire que, pour l’ensemble des francophones, ce n’est pas avec ce genre de proposition qu’on va arriver à un compromis. D’autant que ça n’aurait pas de sens…”

Pourquoi ?

“Parce que dire qu’on a une législation sur le contrôle de la disponibilité des demandeurs d’emploi qui ne serait pas appliquée de façon uniforme sur tout le territoire relève du cliché ! Depuis quatre ou cinq ans, grâce notamment à la nouvelle gouvernance wallonne, on a rattrapé notre retard. Le contrôle et la sanction sont désormais les mêmes partout. Les chiffres le prouvent…” (lire ci-contre)

Aucune réforme n’est donc souhaitable ?

“Je ne dis pas ça. Nous sommes d’ailleurs prêts à imaginer des bonus-malus dans les quelque 3 milliards de politiques d’emploi que nous serions disposés à transférer aux Régions. Mais nous voulons alors pouvoir raisonner sur base de critères objectifs touchant par exemple au nombre d’emplois créés, ou à l’évolution du taux d’emploi…”

Qu’est-ce qui changerait par rapport à la piste N-VA ?

“Que nous aurions un système cohérent de responsabilisation, loin du caractère vexatoire mis sur la table…”

Elle voudrait limiter davantage ces allocations dans le temps…

“Je crois qu’on pourra et même qu’on devra améliorer le système fédéral. Les chiffres le montrent : la réglementation est désormais appliquée de manière identique partout. Dire qu’il faudrait régionaliser pour améliorer les choses est donc absurde…”

La N-VA pourrait-elle s’en satisfaire, vous croyez ?

“En tout cas, ce que les francophones défendent intéresse énormément de partis flamands…”



© La Dernière Heure 2011
Publicité clickBoxBanner