Belgique

Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt espère que le gouvernement essaiera encore d'atteindre l'équilibre budgétaire l'année prochaine, a-t-il confié dimanche durant l'émission politique De Zevende Dag, sur la VRT. 

Un effort de 0,7% ou de trois milliards d'euros est nécessaire pour cela. Un montant que la N-VA entend trouver principalement via des mesures d'économie. D'après le programme de stabilité que le gouvernement fédéral a transmis à la Commission européenne, le retour à l'équilibre n'est pas prévu avant 2020. L'ambition avait ainsi à nouveau été postposée d'un an.

Vendredi dernier, le président de la N-VA Bart De Wever avait déjà exprimé l'espoir que les partenaires de la coalition fédérale fassent encore un effort afin de combler le trou budgétaire, malgré la fièvre électorale attendue d'ici là.

Le ministre des Finances tient à présent le même discours. Il souhaite toujours tenter d'aboutir à un équilibre en la matière. Dans ce but, son parti déposera des propositions sur la table durant les négociations budgétaires en juillet. Il n'a cependant pas voulu s'épancher sur leur contenu. "C'est pour la table du gouvernement", a-t-il répondu.

Les propositions se concentreront principalement du côté des dépenses. Il ne devrait donc pas y avoir de nouvel impôt. "Notre pression fiscale est toujours supérieure à 50%. Nous sommes en tête en Europe en la matière, et même dans le monde."

Auparavant, la N-VA avait déjà préconisé des économies dans la sécurité sociale. "Vu son importance dans les dépenses totales, il est difficile de ne pas y jeter un oeil lorsque vous voulez économiser trois milliards d'euros", a-t-il reconnu dimanche.