John Crombez : "La fraude dépasse les 20% du PIB en Belgique"

Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Belgique

Le nouveau secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale et fiscale était l'invité de la Grande Matinale de Twizz Radio ce matin

BRUXELLES John Crombez est revenu sur sa désignation à ce poste gouvernemental en rappelant que, malgré son jeune âge, c'est une matière avec laquelle il est familier depuis de nombreuses années. En revanche, il ne s'attendait pas à figurer dans le casting du gouvernement Di Rupo et sa surprise a été très grande lorsque Bruno Tobback, le président du parti socialiste flamand, lui a annoncé sa désignation.

Concernant ses compétences de secrétaire d'Etat, John Crombez indique que le travail à faire en matière de lutte contre la fraude sociale et fiscale est un défi gigantesque.

« En totalité, la fraude dépasse les 20% du PIB en Belgique » déclare-t-il alors que nos voisins affichent un taux de 15%. « C'est donc assez élevé chez nous » souligne le secrétaire d'Etat.

D'après lui, plusieurs facteurs expliquent cela et notamment la complexité de notre système social et fiscal: « Le système fait qu'il est plus facile de faire de la fraude et beaucoup plus facile de le faire pour ceux qui ont l'argent pour l'organiser » indique le secrétaire d'Etat, alors que « dans le même temps, il devient plus difficile de détecter les systèmes de fraude quand le système est très complexe ». Cela signifie qu'il ne faudra pas uniquement renforcer les instruments de contrôle et de répression pour lutter contre la fraude sociale et fiscale. Il faudra rendre le système plus simple et plus transparent juge le secrétaire d'Etat qui a aussi évoqué les objectifs qui lui sont assignés pour 2013 dans le cadre de l'accord gouvernemental. Il s'agit de ramener un milliard d'euro.

© La Dernière Heure 2011