Belgique

Le ministre de la Protection des consommateurs, Kris Peeters, a annoncé mercredi assigner Ryanair devant le juge du commerce après que la compagnie aérienne irlandaise à bas coûts a annulé de nombreux vols ces dernières semaines et prévoit d'en faire de même durant les prochains mois. L'organisation de consommateurs Test-Achats a salué cette démarche. Le ministre introduit une action en cessation auprès du tribunal du commerce. Selon lui, Ryanair s'est rendu coupable de manque de conscience professionnelle. La société a communiqué en anglais avec ses clients francophones et néerlandophones et a fourni trop peu d'informations sur les droits des passagers en cas d'annulation.

Une action en cessation implique que le juge puisse infliger des astreintes si l'entreprise recommence les mêmes pratiques. Kris Peeters (CD&V) espère que Ryanair se mette en règle vis-à-vis des clients qui ont subi des désagréments les dernières semaines.

La compagnie n'informe pas correctement les passagers de leurs droits, a renchéri Test-Achats dans une réaction. Elle ne propose, en cas d'annulation, que le remboursement du vol ou un vol alternatif sans jamais mentionner la moindre indemnisation alors que celle-ci est due si l'annulation a lieu moins de deux semaines avant le départ du vol, illustre l'organisation de consommateurs. Elle rappelle avoir déposé plainte auprès de l'inspection économique parce que la compagnie aérienne obligeait les passagers concernés par les annulations à communiquer avec elle en anglais.