Belgique Salah Abdeslam avait bien évoqué, dès décembre 2014, avec sa fiancée, ses projets de se rendre en Syrie. Mais, même cette jeune femme, en rien impliquée dans ses visées terroristes, ne l’avait, alors, pas pris au sérieux. " Il n’avait pas du tout le profil: il fumait des ‘pétards’ de temps en temps, il écoutait de la musique, sortait, etc.", a-t-elle dit dans son audition à la police fédérale, trois jours après les attentats du vendredi 13 novembre 2015 à Paris.

"La Libre" a pu lire la retranscription de son audition. En préambule de ce PV, les enquêteurs notent que "durant quasiment toute la durée de son audition, Nasira était extrêmement émue, explosant souvent en sanglots". (...)