Belgique

Bruno Dayez, l'avocat de Marc Dutroux, entend introduire prochainement une demande afin que des psychiatres extérieurs et indépendants puissent examiner son client à la prison de Nivelles, a-t-il expliqué aux titres Sudpresse. 

Le conseil veut ainsi évaluer la dangerosité de l'assassin pédophile, condamné à la réclusion à perpétuité en 2004. Me Dayez se dit non convaincu que Marc Dutroux a besoin de soins particuliers. "Le temps passant, les gens s'améliorent parfois", fait-il valoir, estimant que "le temps a fait son oeuvre". Cependant, l'avocat veut d'abord consulter des experts afin de déterminer la dangerosité de son client. "Je ne suis pas fou. (...) On ne va pas demander qu'il tienne un garage, une échoppe à bonbons ou qu'il vende des fleurs! Je ne prendrai pas de risques inconsidérés."

En juillet dernier, Me Dayez avait fait part de son intention de remettre un plan de reclassement pour Marc Dutroux d'ici 2021.