Belgique

La société d’édition Samsa annonce la sortie ce jeudi d’un livre écrit par l'avocat de Marc Dutroux. Il s'intitule: "Pourquoi libérer Dutroux ?"

Bruno Dayez, nouvel avocat de Dutroux, veut surfer sur la vague médiatique qui déferlera après la sortie de son titre volontairement provocateur afin d'exprimer son positionnement en faveur d'un "humanisme pénal", le sous-titre du livre.

Selon Sudpresse, Dayez ne s'est jamais caché de vouloir faire sortir son client en 2021: "C’est-à-dire après 25 ans d’emprisonnement. Car une punition n’a de sens que si elle a une fin". Après 25 ans, tout condamné devrait retrouver la liberté selon l'intéressé, sans accord préalable du tribunal d'application des peines mais quand même selon certaines conditions.

Dans cet essai littéraire de 120 pages qui sort ce jeudi, l'avocat livre le fond de sa pensée, en sachant pertinemment que ses propos vont choquer bon nombre de lecteurs. Selon lui, "la perpétuité ne peut pas être une condamnation à mort… à vie ! Si le criminel se savait condamné à mourir derrière les barreaux, si sa cellule devait être son caveau et la prison son cimetière, il s’agirait d’un châtiment bien pire, et plus barbare, que l’échafaud, la guillotine ou la piqûre létale".