Belgique

Amaq, l'agence de propagande du groupe terroriste Etat islamique, utilise depuis le 28 septembre dernier le nom de domaine belge news-agency.be, rapportait De Morgen mercredi. 

Selon Raphael Gluc, du groupe d'enquête Bellingcat, les autorités suppriment en permanence les sites internet d'Amaq, qui doit donc changer de nom de domaine.

Il ne s'agit pas du premier nom de domaine ".be" utilisé par l'Etat islamique, d'après l'expert spécialisé en djihad, Pieter Van Ostaeyen.

DNS Belgium, l'administrateur des noms de domaine en Belgique, a mis en place un système de contrôle pour obtenir les données des détenteurs du nom de domaine. Si celles-ci sont manquantes ou ne sont pas correctement transmises, DNS peut suspendre le nom de domaine. La société ne peut en effet pas supprimer celui-ci pour des raisons de contenu.

"Lorsqu'il est question de diffusion de propagande ou de haine, la suppression du nom de domaine est demandée", explique la Computer Crime Unit de la police fédérale. "S'il s'agit d'un nom de domaine belge, un procès-verbal est établi et transmis aux autorités judiciaires." L'unité dispose d'un service qui traque ce type d'utilisation et en demande la suppression, ajoute-t-elle.