Belgique

La Belgique détenait toujours, au 1er trimestre de cette année, le taux d'emplois vacants le plus important de la zone euro, à 3,5%, alors que la moyenne de la zone s'est établie à 2,1%, en légère hausse par rapport au trimestre précédent, selon les chiffres publiés lundi par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. 

Dans l'UE28, le taux d'emplois vacants s'est affiché à 2,2% au premier trimestre, également en hausse par rapport au taux de 2% enregistré au trimestre précédent, et de 1,9% relevé au premier trimestre 2017.

Parmi les Etats membres de l'Union européenne pour lesquels des données comparables sont disponibles, les taux d'emplois vacants les plus élevés au premier trimestre ont été enregistrés en République tchèque (4,8%), en Belgique (3,5%), en Allemagne et en Suède (2,9% chacun), ainsi qu'aux Pays-Bas et en Autriche (2,8%). La Belgique affiche donc le taux d'emplois vacants le plus important de la zone euro, devant l'Allemagne et l'Autriche.

A l'inverse, les taux les plus faibles ont été observés en Grèce (0,7%), au Portugal et en Espagne (0,9% chacun) ainsi qu'en Irlande et en Bulgarie (1%).

En glissement annuel, le taux d'emplois vacants a augmenté au premier trimestre dans 16 Etats membres, est resté stable dans huit et a diminué en Grèce (-0,3 pp), en Estonie (-0,2 pp), à Malte et en Roumanie (-0,1 pp).