Belgique

L'ensemble du territoire est toujours classé en vigilance orange aux vents violents mercredi matin, indique l'Institut royal météorologique.

En fin de matinée, les différentes provinces passeront ensuite en alerte jaune. Dans le sud du pays, des précipitations abondantes atteignant jusqu'à 20-40mm sont par ailleurs attendues. "L'avant-midi (mercredi) restera très venteux", prévient l'IRM. Dans l'intérieur du pays, le vent soufflera avec une force de 6 ou 7 et, à la Côte, il s'agira d'un vent de force 7 ou 8. Les rafales pourraient encore atteindre entre 90 et 110 km/h sous les fortes averses.

Localement, des averses intenses et orageuses seront possibles. Celles-ci pourront être à l'origine de violentes bourrasques. En mer, le vent atteindra force 9 (tempête) à 10 (forte tempête), de secteur sud-ouest à ouest.

Le code orange indique qu'"un vent très fort avec des rafales encore plus fortes" sont attendus. "La vitesse du vent et des rafales est exceptionnellement élevée au-dessus des terres. Ce vent très fort avec des rafales rend la marche pénible face au vent, les arbres sont fortement secoués et des gros arbres peuvent être renversés, des branches peuvent se briser et des dégâts sérieux peuvent être occasionnés aux habitations." L'IRM appelle donc à la plus grande prudence.

L'alerte jaune correspond, quant à elle, à des rafales d'une certaine puissance capables d'occasionner des dégâts mineurs aux habitations, comme des glissements de tuiles ou des dommages aux cheminées.

Jusqu'à jeudi soir, l'IRM prévoit en outre dans le sud du pays jusqu'à 20-40mm de pluie. Etant donnné la saturation du sol en de nombreux endroits ainsi que les pré-alertes de crue pour les provinces de Namur et Luxembourg, des problèmes locaux ne sont pas à exclure.

Enfin, mercredi après-midi, vers 14h00, les prévisions de l'IRM annoncent une marée haute importante à Ostende. La promenade sur les estacades est dès lors déconseillée. Des marées importantes sont également prévues dans les zones de l'Escaut sensibles aux marées, à Anvers notamment.


Plusieurs lignes de tram Stib interrompues en matinée à Bruxelles

Les pompiers de Bruxelles ont effectué une septantaine d'interventions mercredi matin en raison des fortes rafales de vents liées à la tempête Eleanor. Les pompiers sont essentiellement intervenus pour des chutes d'arbres constatées principalement dans les communes d'Uccle et de Watermael-Boitsfort, indique mercredi Pierre Meys, porte-parole des pompiers de Bruxelles.

La circulation des trams 3, 7 et 44 à Bruxelles a été interrompue mercredi matin pour des raisons de sécurité, indique la Stib. Des arbres menaçaient en effet de bloquer le passage des véhicules. En fin de matinée, les lignes 3 et 7 n'ont pas desservi les arrêts entre le pont Van Praet et le Heysel, tandis que le 44 ne circulait pas entre Madou et Tervuren.

"Il s'agissait de mesures de sécurité car ces lignes roulent en sites propres entourés d'arbres à certains endroits", explique Cindy Arents, porte-parole de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles. Des bus-navettes avaient entretemps pris le relais pour transporter les usagers mais "tous les trams circulent à nouveau normalement", conclut Mme Arents.



La province de Namur pas épargnée, plus de 200 missions pour la zone Dinaphi

Des arbres et des lignes électriques n'ont pas résisté à la tempête Eleanore.

La tempête annoncée n'a pas épargné la province de Namur dans la nuit de mardi à mercredi. Ce sont surtout pour des arbres et des lignes électriques arrachés que les pompiers sont intervenus, et interviennent encore ce mercredi matin. La zone Dinaphi (Dinant-Philippeville) a été fortement touchée. « Entre 5h et 8h30, on est a plus de 200 missions pour la zone Dinaphi et nous avons encore quelques missions rentrantes. La priorité est le dégagement des routes. Nous avons aussi eu quelques toitures envolées et deux maisons impactées par une chute d'arbre », explique le major Baijot.

A Hastière et à Dinant par exemple, de nombreuses branches encombrent un peu partout les routes. A Freyr (Dinant), les pompiers ont été appelés pour des câbles électriques. À Spontin (Yvoir), ce sont également deux arbres sur la route qui ont nécessité l'intervention des secours. Même topo sur la route entre Ermeton-sur-Biert (Mettet) et Anthée (Onhaye) ou beaucoup d'arbres ont obstrué la voirie. A Ciney, un arbre n'a pas résisté et a entraîné avec lui une ligne électrique.

A Couvin, la route de Monts à Petigny a dû être temporairement fermée de part et d'autre à la suite de chutes d'arbres tandis que des câbles électriques sont tombés sur la rue de l'Argoulet à Frasnes-lez-Couvin.

La chaussée de Dinant n'a pas été épargnée par les rafales de vent. A Florée (Assesse), la nationale 946 a été bloquée ce mercredi matin, encore une fois à cause d'un arbre. A Gesves, la route est elle aussi bloquée à hauteur du château d'Haltinne à cause d'un arbre.

A Bouge (Namur), la rue Saint-Luc a été fermée à la circulation. En cause : des câbles en travers de la rue de coquelet à la rue Baudoin 1er .

Plusieurs accidents ont par ailleurs eu lieu sur les différents axes routiers, principalement à cause d'arbres couchés sur la route que les automobilistes n'ont pu éviter. Sur la E411 en direction du Luxembourg, des accidents ont eu lieu à Sart-Bernard (Assesse), à Custinne (Houyet) et à Achêne (Ciney) suite à des chutes d'arbres. Un second accident a eu lieu à Achêne mais dans l'autre sens. A Spy en direction de Temploux, une voiture n'a pu éviter un arbre couché sur la route alors qu'il faisait encore noir.

Alors que les pompiers sont à pied d'oeuvre, des inondations pourraient toucher certaines régions. "La Semois, la Lesse et la Meuse sont en pré-alerte de crue. Il y a eu des précipitations durant la nuit et il y en aura encore durant la journée. Il n'y a pas encore eu d'inondation mais les heures à venir seront cruciales », a conclu le major Baijot.


Beaucoup de petites interventions en province du Luxembourg

Arbres arrachés, routes fermées, villages privés d’électricité… mais heureusement pas de blessé.

Les vents violents qui ont soufflé cette nuit sur la Belgique ont provoqué de nombreux dégâts matériels dans le nord de la province du Luxembourg. On ne compte plus les arbres couchés sur la route et les câbles électriques arrachés. À La Roche, les pompiers sont intervenus à une quinzaine de reprises. « Il s’agit pour la plupart de petites interventions, mais rien de grave en termes de dégâts matériels », rapporte le bourgmestre Guy Gilloteaux. Des voiries entravées par la chute d’arbres ont du être fermées à la circulation, d’autres par mesure de précaution. « Il a fallu fermer la route entre Berismenil et Samrée en raison d’une sapinière particulièrement menaçante. Nous avons pris contact avec ses propriétaires pour envisager l’abattage de certains arbres », ajoute le bourgmestre rochois. Des arbres menaçants ont également été rapportés sur la N89 entre Samrée et La Roche, tandis que la route reliant Bertogne et Orthoz a du être fermée pendant une heure ce matin. À Petit-Halleux, deux arbres sont tombés sur un petit chalet alors inoccupé. Quelques kilomètres plus loin, à Cielle, la toiture d’un hangar s’est envolée pour retomber sur un garage et plusieurs voitures. Dans la commune de Hotton, le village de Fronville s’est retrouvé privé d’électricité vers 6h du matin. « Un arbre est tombé sur un câble à haute tension du côté de Monville », explique l’échevin des travaux Gui Ponsard. « Mais l’électricité a été rapidement rétablie. » À Saint-Hubert et Érezée, les pompiers sont intervenus à une vingtaine de reprises. Idem pour les pompiers d’Houffalize, qui ont par ailleurs du procéder au bâchage de plusieurs toitures arrachées dans les villages des Tailles et de Wandebourcy. Les pompiers de Marche sont également sortis dans le cadre d’interventions similaires. La circulation a notamment été interrompue sur la N63 à hauteur de la prison où un câble électrique obstruait la chaussée. En début de matinée toujours, une dizaine de sapin se sont couchés sur la N4 à hauteur du village de Hogne. On ne déplore heureusement pas de blessé.

© DR

« C’est l’hécatombe entre Vielsalm et Grand Halleux »

Du nord au sud, les pompiers et services de secours luxembourgeois sont appelés pour déblayer les routes. La N86 entre Bomal et Tohogne est partiellement jonchée de petits arbres. Et par endroit, ce sont des cours d’eau qui ont débordé. « C’est l’hécatombe entre Vielsalm et Grand Halleux », souligne un automobiliste qui précise voir une cinquantaine d’arbres sur la nationale. Dans les bois de Saint-Hubert en venant de Morhet, un arbre est tombé sur une voiture. La police est sur place. La route est bloquée dans les deux sens a Marche, pas loin de la prison. Un câble électrique est sur la route. Les pompiers sont présents depuis 5h30. Ailleurs, ce n’est guère mieux. Chatillon, Virton, Saint Hubert ou Habay connaissent aussi des problèmes avec de nombreux arbres couchés. Bref, soyez prudent ce matin. Le vent souffle fort . On rappelle les numéros d’urgence : 112 en cas de vie en danger. 1722 si dégâts.



Brabant wallon: La chute d’un arbre perturbe la circulation devant la gare de Nivelles

Les automobilistes qui comptent déposer quelqu’un devant la gare de Nivelles, ce mercredi matin, doivent redoubler de prudence et quitter le plateau de la gare via un des couloirs réservés aux bus. La spectaculaire chute d’un arbre perturbe en effet la circulation.

Un des grands arbres du square situé juste de devant la gare s’est brisé durant la nuit. Le tronc a cassé à 4 mètres de hauteur environ, et l’arbre s’est couché en travers de la rue.

« Je travaillais sur mon ordinateur, vers 4 h du matin, et j’ai entendu un grand crac, raconte un riverain, maniant la lampe de poche pour dévier les automobilistes. Je suis descendu, et voilà ce que j’ai vu. Un arbre qui doit avoir 100 ans ! Très vite, un conducteur a failli rentrer dedans. Il faut dire qu’à cette heure là, je pense qu’il n’avait pas bu que de l’eau… »


Des arbres écrasent une voiture à Ottignies et une toiture à Rixensart

Les pompiers wavriens de la zone du Brabant wallon travaillent mercredi matin au tronçonnage de dizaines d'arbres obstruant des voiries, parfois complètement, ou ayant occasionné d'importants dégâts à des habitations notamment. Toujours très active dans le Brabant wallon, la tempête Eleanor a provoqué d'importants dégâts dans plusieurs communes. Les pompiers wavriens sont sur le terrain depuis mercredi vers 4H30.

Un arbre a notamment écrasé une voiture à Ottignies et un second s'est effondré sur une habitation à Rixensart. La toiture d'une habitation s'est par ailleurs envolée à Walhain.

De gros arbres sont tombés sur la rue des Cerisiers à Tangissart (Court-Saint-Etienne), la Place à Vieux-Sart (Chaumont-Gistoux) et la rue du Ruisseau à Mont-Saint-Guibert, lesquelles ont été fermées à la circulation.


Le pignon d'une maison s'effondre à Noduwez

Arbres et branchages arrachés mobilisent les pompiers de l'est brabançon, lesquels ont également dû intervenir après l'effondrement d'un mur d'habitation en construction dans l'entité d'Orp-Jauche. Les pompiers jodoignois de la zone de secours du Brabant wallon dénombrent une dizaine d'interventions liées à la tempête Eleanor, depuis mercredi matin vers 3H30. La plupart des missions concernent des chutes d'arbres et branchages.

Le pignon d'une maison en construction a par ailleurs été soufflé par le vent dans le village de Noduwez (Orp-jauche).


Un arbre s'effondre sur une maison à Braine-le-Château

Un arbre s'est effondré mercredi matin sur une habitation à Braine-le-Château, a-t-on appris auprès des pompiers brabançons de Tubize. Les sapeurs tubiziens de la zone de secours du Brabant wallon comptabilisent depuis mercredi matin une quinzaine d'interventions liées à la tempête Eleanor. Un arbre a notamment chuté sur une habitation située le long du chemin de Scrève, à Braine-le-Château. Des dégagements de voiries encombrées par des arbres, des branchages et des câbles électriques sont par ailleurs en cours sur l'ensemble du secteur couvert par les pompiers du poste de Tubize.



Liège: entre 70 et 80 interventions et tempête de grêle

Les pompiers de la zone d'intervention de Liège dénombraient entre 70 et 80 interventions ce matin, en raison des fortes pluies, bourrasques et autres grêlons qui se sont abattus sur l'arrondissement lors du passage de la tempête Eleanor. La plupart de ces interventions concernaient des branches et des arbres tombés sur les voiries. Tôt ce matin, deux arbres avaient encombré des axes autoroutiers, à hauteur de Milmort et de Ans. L'Ourthe est sortie de son lit, et a légèrement débordé au niveau de Méry, à Esneux. Les Liégeois ont eu la surprise, peu après 9 h, de faire face à un très violent orage de grêle, qui n'a cependant pas duré plus d'un quart d'heure. Par ailleurs, en raison des intempéries, la Ville de Liège a décidé de fermer ses parcs et cimetières ce mercredi. Les pompiers liégeois ont encore fort à faire en ce début d'après-midi, avec pas moins de 30 interventions encore à effectuer.


La région hutoise n'a pas été épargnée

La tempête Eleanor continue de balayer notre pays et après avoir réveillé bon nombre de citoyens, elle s'est transformée en tempête de grêle ce mercredi matin sur Liège alors que les Liégeois se rendaient au travail, plongeant soudainement la cité ardente dans un chaos passager.

Les pompiers ont été fort sollicité, surtout en région hutoise. Entre 5h et 7h ce matin, le dispatching de Huy a enregistré un appel toutes les deux minutes, essentielement pour des arbres ou des poteaux couchés sur la chaussée. C'est le cas notamment à Héron, Villers le Bouillet, Wanze et Awans... Le marché hebdomadaire a quant à lui été déplacé place Saint-Sevrin, par mesure de sécurité.

A Beaufays, le long de la voie de l'air pur, l'imposant chalet de la crèche de Noel a été renversé par les vents violents, laissant le petit Jésus... sans abri. Plusieurs coupures d'électricité ont par ailleurs été constatées, à Seraing et à Aywaille notamment.



Nonante interventions en région Verviétoise !

Depuis tôt ce matin, les pompiers des zones 4 et 5 des environs de Verviers n’ont pas chômée puisqu’ils ont eu 90 interventions concernant uniquement les intempéries ! Des interventions qui ont été menées en plus des interventions classiques. « Il y a eu 13 départ d’ambulances, un nettoyage de chaussée, une pollution et un feu électrique », précisent les pompiers. « Les 9 postes de la zone ont été concernés. Nous avons pu garder une couverture opérationnelle permanente en plus des interventions en cours, grâce à la disponibilité des volontaires et aux professionnels qui ont prolongé leur garde. « Les interventions ont débuté à 5h46 pour la zone 4, et à 5h15 pour la zone 5. » Les pompiers se sont également chargés de déblayer certains endroits où ils se trouvaient sans que la population n’aie à faire appel à leurs services. « La situation semble se stabiliser. Les interventions étaient principalement dues à câbles électriques sur la route, des arbres sur la route, ou encore des toitures envolées. »

Une centaine d’interventions en zone Hemeco

Depuis tôt ce matin, les pompiers de la zone Hemeco, composé principalement des casernes de Huy et Hamoir ont dénombré une centaine d’intervention à la suite des intempéries qui touchent le pays. Comme dans toute la région, ce sont principalement des arbres tombés au sol ou dans les câbles électriques qui ont nécessité l’intervention des hommes du feu. Quelques toitures ont également subi des dégâts. En tout, ce sont pas moins d’une centaine d’appels qui sont arrivés chez les pompiers uniquement pour des conséquences de la tempête qui sévit depuis cette nuit. On ne dénombre aucun blessé. D’autres interventions pourraient encore être nécessaires dans le courant de la journée.



Hainaut-Est: une soixantaine d'interventions des pompiers

Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est ont enregistré une soixantaine d'interventions durant la nuit de mardi à mercredi, en raison de la tempête. On déplore essentiellement des câbles arrachés et des arbres couchés par le vent. Une partie de toiture s'est par ailleurs envolée à Fleurus. Les fortes rafales de vent qui ont soufflé sur la région de Charleroi et la Botte du Hainaut ont donné du travail aux pompiers de la zone de secours Hainaut-Est, indique son porte-parole. Les postes de Charleroi et Jumet ont enregistré une cinquantaine d'interventions pour des tronçonnages d'arbres et des câbles arrachés, notamment sur Montigny-le-Tilleul. Le poste de Thuin est quant à lui sorti à six reprises (quatre tronçonnages et deux câbles sur la chaussée) tandis que celui de Beaumont est intervenu pour une fenêtre arrachée dans un bâtiment occupé à Solre-sur-Sambre et pour un câble arraché à Beaumont.

Un seul tronçonnage a été enregistré par le poste de Chimay alors que celui de Fleurus a dû se déplacer pour une toiture partiellement arrachée, une cheminée qui menaçait de tomber et, enfin, un câble arraché. Aucun blessé n'est à déplorer.

Une dizaine d’interventions pour la police Meuse-Hesbaye

Lors de cette nuit agitée, la police de la zone Meuse-Hesbaye a été appelée à intervenir à une dizaine de reprises à la suite des rafales de vent qui se sont abattues sur le territoire. De nombreux arbres se sont couchés sur la rue entrainant dans leur sillage des câbles électriques. Certains habitants se sont retrouvés sans électricité. Les interventions ont débuté à 5 heures du matin à Saint-Georges où un arbre est tombé dans des câbles électriques dans la rue de l’Orangerie. Les interventions se sont ensuite succédées à une vitesse impressionnante dans la région de Saint-Geroges, mais aussi rue de l’Eglise à Wanze. A Villers-le-Bouillet, un arbre est tombé dans des câbles, mais également sur un véhicule en stationnement. La toiture d’une ferme située dans le hameau Aux Fontaines à Engis s’est partiellement envolé. Les interventions se sont poursuivies toute la matinée. Heureusement, il n’y a eu aucun blessé.



Un arbre chute sur une cabine de gaz à Drogenbos et provoque une fuite de gaz

Un arbre déraciné par la tempête est tombé sur une cabine de gaz située boulevard de l'Humanité à Drogenbos, ce qui a provoqué une fuite de gaz, ont indiqué mercredi matin les pompiers de la zone ouest du Brabant flamand. L'incident ne représente aucun danger pour l'environnement, la cabine de gaz étant assez reculée et le vent soufflant dans une direction favorable. Aucune évacuation n'est donc à l'ordre du jour.

Le fournisseur d'énergie Eandis est présent sur place et devrait rapidement colmater la fuite.

Au total, les services des sapeurs-pompiers de la zone ouest du Brabant flamand ont reçu plus de 70 appels. La grande majorité d'entre eux concernaient des arbres arrachés par le vent et qui se sont retrouvés sur la voirie. Il n'y a eu aucun blessé.

À l'aéroport de Bruxelles-National à Zaventem, la tempête semble ne pas avoir fait de dégâts.