Belgique Les battues pourront avoir lieu jusqu’en février 2018.

La période des battues aux sangliers sera prolongée de deux mois dès cette année. Elle finira donc en février plutôt qu’en décembre.

Actuellement, chasser le sanglier à l’approche et à l’affût peut se faire toute l’année. Jusqu’à présent, la chasse en battue était uniquement autorisée du 1er octobre au 31 décembre.

René Collin (cdH), ministre de la Nature, a opté pour une prolongation de la chasse en battue pour lutter contre le nombre de sangliers qui est très élevé et engendre des dégâts importants dans les forêts et dans les champs.

En à peine trente ans, les populations de sanglier ont en effet quadruplé en Wallonie et cette véritable explosion démographique est responsable de nombreux problèmes environnementaux, sanitaires mais aussi au niveau de l’agriculture.

En 2016, certains agriculteurs ont connu des pertes qui atteignaient jusqu’à 10 % des surfaces cultivées.

La prolongation de la période de la chasse à la battue est très mal accueillie par les associations antichasse dont fait partie la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux (LRBPO). Pour son directeur, Corentin Rousseau, c’est le nourrissage des sangliers par les chasseurs qui est responsable de leur multiplication. "Il est vrai que l’on chasse de manière plus raisonnée aujourd’hui que jadis et il est aussi vrai que nos hivers plus doux favorisent leur expansion. Mais ce qu’oublie de dire Monsieur Collin, c’est que la cause majeure de l’explosion de sangliers est leur nourrissage… Augmenter la période de chasse tout en autorisant le nourrissage est hypocrite", estime-t-il.