Belgique

Le ministère de la Défense ouvrira l'an prochain 35% de places supplémentaires et recrutera 1.570 nouveaux militaires en 2018 en dépit de la réduction prévue des effectifs d'ici 2030, a annoncé jeudi son service de presse. 

La Défense s'était fixé en 2017 comme objectif de recruter 1.160 personnes dans les trois catégories de personnel (officiers, sous-officiers, soldats et matelots).

"En 2018 il y aura près de 35% de places ouvertes en plus par rapport à 2017. Le nombre de places pour les sous-officiers reste élevé avec 600 places et le nombre de fonctions ouvertes pour les matelots et soldats est en nette recrudescence. Il a pratiquement doublé pour cette catégorie de personnel en 2018", a précisé le service de presse de la Défense dans un communiqué.

Il rappelle que l'augmentation du nombre de places ouvertes n'est qu'un premier pas par rapport aux prochaines années de recrutement. Selon les pronostics de la Défense, il y aura encore plus de places ouvertes à l'avenir, jusqu'à atteindre à terme 2.100 places ouvertes par année - un chiffre prévu dans la "vision stratégique" adoptée en juin 2016 par le gouvernement.

De tels recrutements doivent permettre de faire face aux départs massifs de militaires âgés attendus, alors que les effectifs de l'armée doivent passer de 32.000 personnes (militaires et civils) à 25.000 d'ici 2030, en application de la vision stratégique.

La campagne de recrutement pour 2018 sera présentée par le ministre de la Défense, Steven Vandeput, lors d'une conférence de presse prévue le 11 octobre à Heverlee (Louvain).