Belgique Un commentaire de Géry de Maet.

On a beaucoup parlé cette semaine du livre que l’ancien bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur consacrait à sa défense.

Ceux qui ont pu le croiser témoignent qu’il est resté fort meurtri des événements qui ont conduit à sa démission. Preuve que même les mandataires influents ne sont pas moins sensibles que le plus humble des employés qui se retrouve au chômage.

(...)