Belgique

La deuxième vague de chaleur de l'année 2018 a été officiellement atteinte ce samedi avec une température de 30°C relevée à Uccle, a tweeté le météorologue David Dehenauw vers 14h30.

Cette canicule a commencé le 29 juillet dernier et se terminera probablement en deuxième partie de la semaine prochaine, avait précisé plus tôt M. Dehenauw.

Une première vague de chaleur avait déjà été enregistrée dans le pays entre le 13 et le 27 juillet.

Pour retrouver deux vagues de chaleur sur la même année, il faut remonter à 2006, indique le météorologue, qui précise que ce fut aussi le cas en 1995 et 1911. La plus longue canicule connue en Belgique date quant à elle d'août 1947 et avait duré 19 jours.

Une vague de chaleur est atteinte lorsque la température dépasse les 25°C pendant cinq jours consécutifs, avec au moins trois jours lors desquels une température de minimum 30°C est relevée.

Une réunion de la Cellule sécheresse wallonne prévue lundi à Namur

La Cellule sécheresse wallonne se réunira lundi à Namur pour faire le point sur la situation à la suite de la vague de chaleur qui touche le pays, a-t-on appris samedi auprès d'un porte-parole du ministre wallon de l'Environnement, Carlo Di Antonio.

La réunion, qui débutera à 14h00, permettra de procéder à une actualisation de la situation et éventuellement de décider de nouvelles mesures.

A priori, aucun changement n'est à prévoir concernant les grandes voies navigables. Des restrictions de navigation sur certains cours d'eau moins importants, où les niveaux ont parfois baissé sensiblement, ne sont par contre pas à exclure.

Pour les ménages, la situation devrait rester inchangée, sans appel à la restriction mais une poursuite du travail de conscientisation.

La Cellule Sécheresse, activée par le Centre régional de crise de Wallonie, comprend des représentants des services concernés du Service Public de Wallonie, du secteur de la production et distribution d'eau potable et du secteur de l'énergie hydroélectrique.