Belgique

La police d'Anvers a interpellé vendredi un homme qui avait envoyé sur le réseaux social Twitter des messages menaçants à l'encontre de la Pride qui se tient samedi dans la Métropole. 

L'individu ayant posté son message sous un pseudonyme, une enquête a été nécessaire pour l'identifier. L'homme a été interpellé et sera présenté à un juge d'instruction, ajoute la police d'Anvers. Le suspect avait écrit le 8 août dernier sur le réseau social Twitter un message menaçant à l'encontre de la Pride d'Anvers, en réponse à un message écrit par la police anversoise à propos du cortège de samedi.

Ce tweet avait un caractère discriminatoire et pouvait déboucher sur des actes de violences. Pour éviter tout débordement, la police a décidé de mener l'enquête afin d'identifier l'auteur du tweet.

L'identité et le domicile du suspect ont été identifiés vendredi. La police a dès lors procédé à une perquisition.

Le suspect est un homme de 21 ans, qui a été interpellé à son domicile. Il a reconnu être l'auteur du tweet menaçant. Lors de la fouille de sa chambre, la police a découvert un drapeau avec une croix gammée, un poing américain et une arme blanche prohibée.

L'homme sera présenté dimanche au juge d'instruction, qui décidera de son éventuel placement sous mandat d'arrêt.