Belgique D'après nos informations, la première famille est arrivée au nouveau centre fermé situé à côté du 127bis à Steenokkerzeel. Il s'agit d'un couple de nationalité serbe et de leurs quatre enfants, respectivement nés en 2012, 2013, 2014 et 2017. 

Selon l'Office des Etrangers, ils sont en séjour illégal depuis 2013 et ont été déboutés de toutes les procédures qu'ils ont introduites (l'asile en 2012 et deux demandes de régularisation humanitaire par la suite). La famille a été placée par deux fois en maison de retour et s'est évadée deux fois. 

Le Conseil du Contentieux des Etrangers a rejeté leur dernier recours contre l'ordre de quitter le territoire avec une interdiction d'entrée de deux ans, en octobre 2017.

Aucune information n'a été donnée quant à leur expulsion du territoire, qui doit survenir dans un délai maximum d'un mois. 

Pour rappel, l'arrêté royal permettant de nouveau la détention des familles en Belgique est entré en vigueur ce samedi. Ce projet, qui figurait dans l'accord de gouvernement, a été vivement critiqué par plus de 300 associations et institutions ainsi que par la Commissaire européenne aux droits de l'homme et le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) des Nations-Unies. 

Une mobilisation est prévue demain à 17h30 devant le Manneken Pis à Bruxelles. Les militants veulent ainsi envoyer un message : "le ket bruxellois doit rester le seul enfant enfermé en Belgique"