Belgique

Dans le cadre de la Journée internationale de la fille, la Reine a prononcé le discours d’ouverture du Global Girls Summit aux Halles Saint-Géry à Bruxelles. Engagée depuis de nombreuses années en faveur des droits de l'enfants et des femmes, Sa Majesté s'est prononcée sur l'Egalité des chances dans un discours trilingue (français, anglais et néérlandais).

"Je viens de m’entretenir avec plusieurs d’entre vous pour écouter vos vues sur l’égalité des chances et des droits des filles. Et je viens d’entendre le message clair et convaincant de Rimsha. J’ai donc rencontré des adolescentes fortes, qui n’ont pas peur d'exprimer leurs opinions sur ce qui leur importe. Toutes font preuve d’une grande aptitude au leadership et savent ce qu’elles veulent!", dit-elle d'emblée. "Mais toutes les filles n’ont pas cette chance ! Les filles sont souvent moins considérées que les garçons. Pourtant, les filles et les garçons, les hommes et les femmes sont complémentaires. Nous avons besoin des unes comme des autres, à mesure égale. Nous avons besoin de mener un dialogue sur les défis que les unes et les autres doivent affronter."

Elle s'est insurgée contre les mariages de filles mineures d'âge, évoquant ses nombreuses rencontres avec des jeunes filles à travers le monde, spécialement en Inde. " Près d'une adolescente sur six, âgée entre 15 et 19 ans est mariée ou dans une relation. Cela les expose, surtout les plus jeunes, à des grossess prématurées et des naissances précoces. Cela peut avoir des effets néfastes sur leur santé et la santé de leurs enfants. Je suis profondément concernée en ce qui concerne la santé et le bien-être des adolescentes."

Elle préconise une lutte internationale pour lutter contre les stéréotypes et milite pour un accès équitable (et égal aux hommes) aux soins de santé, à l'éducation et à un travail décent.