La taxation des voitures de société va rapporter 200 millions sur les employés

Publié le - Mis à jour le

Belgique

BRUXELLES Le durcissement de la taxation des voitures de société va rapporter en 2012 plus de 200 millions d'euros uniquement sur la partie "employés", alors que le gouvernement estimait à 100 millions l'impact sur les travailleurs, rapporte samedi La Libre, sur base d'une estimation de la fédération belge des loueurs de véhicules, Renta. En durcissant le régime fiscal des voitures de société, le gouvernement s'est attaqué à la voiture-salaire, qui permet d'augmenter la rémunération réelle de près de 350.000 cadres et employés sans toucher au salaire direct. Certains administrateurs de société, ainsi que les indépendants qui ont le statut de dirigeant d'entreprise, seront également touchés. Selon les estimations gouvernementales, 575.000 véhicules seront concernés.

La nouvelle charge, qui a permis au gouvernement de trouver 200 millions d'euros pour le budget 2012, devait peser à 50% sur les travailleurs et à 50% sur les employeurs. Or, selon Renta, l'objectif d'une charge de 100 millions d'euros sur les seuls travailleurs va être littéralement "explosé" en 2012. "Selon nos toutes dernières estimations, la mesure rapportera pour 2012 plus de 200 millions d'euros sur les seuls employés", s'insurge le président de la fédération, Stéphane Verwilghen.

"Beaucoup d'employés vont se retrouver pris au piège des choix qu'ils avaient fait avant les modifications du gouvernement et qui risquent de leur coûter cher pendant trois ou quatre ans", prévoit-il.


© La Dernière Heure 2011

Publicité clickBoxBanner