Belgique

Le vent violent a frappé Bruxelles. De nombreux arbres se sont abattus et sont encore sur les routes

Suivez l'actualité routière en direct

Prévisions météo pour la semaine

40 morts, un million de foyers en France sans électricité

BRUXELLES Vers 14h30, la tempête a également atteint la capitale. Des vents violents ont été ressenti, faisant jusqu'ici aucun incident majeur. Mais la prudence est de mise. De nombreux arbres se sont abattus et sont encore sur les routes en ce moment.

Uccle : la drève de Lorraine fermée

La drève de Lorraine, qui est bordée d'arbres, sera fermée entre la chaussée de La Hulpe et la chaussée de Waterloo.En prévision des vents, la Région bruxelloise avait déjà décidé vendredi de fermer les parcs au public ce dimanche. La drève de Lorraine sera rouverte à la circulation automobile lundi matin.

A la côte

La tempête venant du sud de l'Europe a atteint dimanche vers 12 heures le littoral belge. A l'exception de quelques ardoises envolées, de quelques panneaux publicitaires arrachés et de quelques branches tombées, les vents violents n'ont pas fait de dégâts à la côte. Les agents de service à la centrale 100 de Bruges ont précisé que la plupart des appels enregistrés provenaient d'Ostende.

En mer, aucun bateau n'a été signalé en difficultés. Par mesure de précaution, les estacades ont été fermées aux promeneurs. Le vent devrait se calmer après 15 heures sur le littoral.


A Liège

La tempête, dont l'arrivée est annoncée sur la Belgique ce dimanche, a déjà nécessité, en début d'après-midi, la mobilisation des pompiers en région liégeoise. Ils sont en effet intervenus vers 13 heures dans le quartier de Droixhe, où une structure des tours en démolition s'est effondrée. Les pompiers et la police ont évacué des bombones de gaz qui se trouvaient derrière la structure. Ils ont fermé momentanément le quartier.

De nombreuses rues ont été fermées à la circulation et les pompiers devaient déjà répondre, vers 13 heures 30, à plusieurs dizaines d'appels.
A Herstal, des tuiles se sont envolées de plusieurs toits et des corniches, ainsi que des branches d'arbres ont été arrachées. Sur le boulevard d'Avroy, à Liège, un abre a été déraciné et s'est effondré sur quatre voitures en stationnement.

Les pompiers de Battice ont été appelés à une dizaine de reprises dimanche en début d'après-midi, en raison des vents violents qui sévissent sur la zone, a-t-on appris auprès des hommes du feu. Depuis la fin de la matinée, les pompiers de Battice ont été appelés à intervenir à une dizaine de reprises pour des dégâts causés par la tempête.
Des toitures ont été endommagées et des arbres déracinés, mais heureusement personne n'a été blessé.

Les pompiers affirment avoir reçu environ 2.000 appels de toute la province de Liège depuis dimanche matin.

Du côté des pompiers de Spa, on n'a encore reçu que quelques appels, mais on craint que la fin de l'après-midi ne soit plus mouvementée.

A Verviers

La tempête qui est arrivée dimanche midi sur la Belgique a déjà provoqué de nombreux dégâts dans la région de Verviers, a-t-on appris dimanche en début d'après-midi auprès des pompiers de Verviers. Depuis la fin de matinée, les pompiers de Verviers ont reçu environ une vingtaine d'appels à la suite des vents violents qui s'abattent actuellement sur la Belgique. Les habitants de la région demandent aux pompiers d'intervenir pour des dégâts causés par la tempête.

Ce sont principalement des toitures qui ont été endommagées, des arbres qui ont chuté , des cheminées qui ont été emportées par le vent, mais aussi des fils électriques qui ont été arrachés. Les vents violents n'avaient fait, en début d'après-midi, aucune victime.

Au Luxembourg

Des toitures se sont envolés dimanche peu après 09H00 à Warmifointaine (Neufchâteau) et à Paliseul en raison des vents violents.

Les services incendie de Neufchâteau et de Paliseul sont intervenus pour sécuriser les bâtiments. Le vent violent a aussi forcé les pompiers d'intervenir à la suite de nombreux arbres sur la chaussée.

A Virton, quatre alertes ont eu lieu en même temps sur le coup de 09H00.

A Rochefort, vers 11H15, un mur de parement de la maison de repos Préhyr, située rue Victor Fabri, s'est effondré dans une pelouse à cause du vent. Aucun blessé n'est à déplorer. "Les résidents ont entendu comme une explosion", a expliqué le bourgmestre de Rochefort François Bellot (MR). "Le vent s'est infiltré entre le mur porteur et le mur de parement, qui n'était pas encore complètement isolé. Le mur, qui mesure 6 mètres de large sur 10 mètres de haut, s'est effondré. Personne ne passe jamais à cet endroit".

L'incident n'a aucune conséquence sur la vie de la maison de repos. Les pompiers de Rochefort se sont rendus sur place pour couvrir le mur au moyen d'une bâche en attendant que la maçonnerie soit reconstruite.

© La Dernière Heure 2010