Belgique

André-Pierre Puget, tête de liste PP au scrutin régional dans l’arrondissement de Liège, a été victime de coups violents dans la nuit de dimanche à lundi

Dans un communiqué, le Parti Populaire accuse "des militants de gauche" d'être à l'origine de cette agression.

André-Pierre Puget, également directeur de campagne du PP, était accompagné de militants du parti et attablé à une terrasse quand le groupe a été pris à partie pour des raisons politiques, indique ce lundi matin le PP. "Notre futur député a reçu un coup au visage, nécessitant des soins à l’hôpital où une opération est toujours à l’ordre du jour. Par ailleurs, deux militants de Huy-Waremme ont été agressés, cette nuit, par un militant socialiste après qu’ils eurent pris des photos de surcollage."

Plainte a été déposée

Le Parti Populaire tient à rappeler qu'il a "toujours opéré de façon pacifique et n’a jamais appelé ni à la haine, ni à la violence." Puis, il dénonce"fermement l’attitude de certains responsables politiques et présidents de parti (Emily Hoyos, Benoît Lutgen…) qui n’ont eu de cesse d’alimenter un climat hostile envers le PP, en le traitant, par exemple, de « fascisant »."

Mischaël Modrikamen organise une conférence de presse ce lundi après-midi afin de dénoncer le positionnement des partis traditionnels envers le PP. "Ce comportement et l’incitation permanente à la haine pourraient avoir des conséquences bien plus graves." ajoute le président du PP.