Belgique

PS et MR célèbrent la fête du Travail. La campagne électorale est lancée

BRUXELLES Pas de chance, le 1er mai tombe un samedi cette année. Loupé, le jour férié. Qu’à cela ne tienne. PS et MR ont prévu de célébrer la fête du Travail comme il se doit.

C’est devenu une tradition chez les réformateurs, les militants sont invités à Jodoigne à partir de 10 h. Tous les ténors du parti devraient être présents. Des animations diverses sont prévues pour les enfants.

Au PS, chaque section locale organise, comme d’habitude, son propre événement. Elio Di Rupo, le président socialiste, participera à la fête prévue par la fédération de Mons-Borinage, avant de se rendre à Thuin dans l’après-midi.

“Traditionnellement, on ne fait rien de spécial le 1er mai” , dit-on au CDH. “On laisse le MR et le PS se disputer là-dessus. Je sais juste que les Jeunes CDH ont prévu une action dans les gares.”

Rien en vue non plus chez Écolo. Les deux coprésidents, Jean-Michel Javaux et Sarah Turine, ont tout de même profité de l’occasion pour “dénoncer les inégalités grandissantes entre citoyens de notre pays. […] En ces temps difficiles, la défense des citoyens les plus vulnérables et le renforcement des solidarités sont prioritaires.”

Les Verts anticipent quelque peu les discours – souvent formatés – sur la défense des travailleurs. Mais, vu le contexte politique, planera comme une odeur de campagne électorale. À Sprimont, par exemple, où Thierry Giet (PS) a lancé son invitation pour “un barbecue de campagne, il aura une double signification”.



© La Dernière Heure 2010