Belgique

Des bonshommes gonflés à l'hélium encadrant des ballons auxquels était accrochée une bannière marquée du slogan "Don't let humanity fly away", ont été lâchés jeudi après-midi dans les halls des gares de Bruxelles-Central, Namur et Gand.

Les voyageurs étaient également invités à saisir la ficelle de ballons flottant dans les couloirs des gares afin de ne pas laisser s'envoler la solidarité avec les migrants. L'objectif de l'action était, selon ses organisateurs, de "souligner le caractère inhumain dont le gouvernement belge semble faire sa marque de fabrique en matière d'asile." "En laissant s'envoler les mots 'Don't let humanity fly away, hold it thight !' dans le hall des gares de Bruxelles-Central, Namur et Gand, nous voulons dénoncer le manque d'humanité de la politique migratoire actuelle. Le gouvernement cherche à faire disparaître une part de notre humanité en laissant s'envoler toute forme de solidarité envers des personnes déracinées et laissées livrées à elles-mêmes", indique Bastien, un membre du collectif citoyen à l'initiative de l'action.

"Chaque soir, plusieurs dizaines de citoyens se relaient pour héberger quelques 200 à 250 personnes isolées que le gouvernement laissent livrées à elles-mêmes en attendant de pouvoir les arrêter. Non seulement les personnes en situation irrégulière ne peuvent plus prétendre être en sécurité sous leur toit, mais le domicile de celles et ceux qui leur ouvrent leur porte pourrait bientôt ne plus être un refuge", ajoute-t-il.