Belgique

Pour la ministre fédérale de l'Agriculture et des PME, c'est clair : il a été réélu à la présidence du MR en 2008 et mènera donc le parti aux prochaines élections


BRUXELLES Après Olivier Maingain, c'est au tour de Sabine Laruelle de réaffirmer son soutien au président du MR Didier Reynders. Elle annonce par ailleurs sa volonté de demander un audit des activités publiques des syndicats.

La ministre fédérale de l'Agriculture et des PME fustige l'attitude de certains - Gérard Deprez, précise-t-elle - qui "se répandent à l'extérieur négativement sur le MR, après une réunion où ils ne sont même pas restés jusqu'au bout". C'est ce qu'elle a annoncé dans une interview accordée au Soir mardi.

Pour elle, c'est clair : Didier Reynders a été réélu à la présidence du MR en 2008, alors qu'il était déjà vice-Premier ministre et ministre des Finances, et mènera donc le parti aux élections législatives de 2011.

Elle rejette l'idée d'augmenter la charge sur le travail et défend le système des intérêts notionnels, "le premier mot prononcé par l'Awex quand elle va vendre la Région wallonne à l'étranger". "Et le directeur de l'Awex est un socialiste...", souligne-t-elle.

Sabine Laruelle répète par ailleurs son intention de demander un audit de la façon dont les syndicats travaillent en tant que caisse d'allocations sociales. "Pas parce que j'ai un doute, mais parce que je trouve logique que des organismes privés soient audités régulièrement pour les prestations qu'ils font au nom des pouvoirs publics, avec des sommes d'argent excessivement importantes", indique-t-elle.

© La Dernière Heure 2009