Belgique Laurette Onkelinx se confie sur les réussites et les plus grands regrets de sa vie politique

Il y a quelques semaines, la DH rencontrait Laurette Onkelinx dans le centre de Bruxelles pour un entretien de rentrée politique anticipée. Au détour de cette interview, elle s’était confiée sur son avenir, son passé, ses plus belles réalisations, ses plus grandes déceptions. Morceaux choisis et jamais publiés de cet entretien.

Où serez-vous dans dix ans ?

"Je ne serai plus en politique. Je me dis que si j’ai envie de faire autre chose, c’est peut-être maintenant. […] J’ai 58 ans. On est beaucoup à avoir le même âge dans cette génération, à être nés en 58 : Didier Reynders, Rudi V ervoort, Guy Vanhengel, etc."

Les hommes et femmes politiques travaillent souvent jusqu’à un âge avancé. C’est difficile de décrocher ?

"Non. Je ne m’accrocherai pas jusqu’à des âges indus. Je crois que je n’aurai pas de difficultés. C’est extrêmement passionnant. J’ai une vie extrêmement passionnante. On travaille comme des dingues, c’est vrai. On ne compte absolument pas ses heures, ni son stress. Mais on a la chance d’avoir un métier qu’on aime. Ce n’est pas donné à tout le monde. Et d’avoir des idées qu’on peut transformer en réalité, c’est quand même fascinant."

...