Belgique Joëlle Milquet dévoile son slogan et ses affiches de campagne

LIÈGE Et si, cette fois, vous votiez pour vous aux élections? C'est en tout cas ce que le CDH va vous proposer dans les semaines qui nous séparent encore du retour aux urnes du 13 juin.

Les démocrates humanistes tiennent d'ailleurs leur congrès de lancement de campagne ce dimanche matin, à Liège. Joëlle Milquet n'y présentera pas que le programme et les candidats. La présidente du CDH dévoilera également le slogan et les affiches de campagne, qu'elle confie en primeur à la DH.

Le thème? Vous, tout simplement. «Ce qu'on a voulu, c'est que les gens se rappellent bien que l'enjeu principal du scrutin, c'est leur vie à eux», explique la Bruxelloise.

Alors, plutôt que de confier la conception de la campagne à une agence de pub grassement payée, la présidente du CDH a tout simplement demandé à un photographe parisien «qui est l'ami d'un ami» de venir se promener quelques jours en Belgique et d'y photographier les gens, dans leurs activités quotidiennes.

Les clichés ont été pris un peu partout, d'Ostende à Arlon. Cela donne une série de photos humaines et spontanées d'anonymes qui serviront d'illustrations à de multiples déclinaisons du programme. Chacun a bien entendu ensuite été invité à donner son accord pour figurer au coeur de la campagne d'un parti politique.

Enseignement, emploi, santé, culture, mode de gouvernance... Chaque photo sera frappée du titre Votez pour moi. En dessous, juste à côté du logo du parti, la mention CDH, ce sera tout de suite différent apparaîtra également systématiquement.

«On n'a pas voulu se retrancher derrière des slogans démagogiques, mais au contraire mettre en avant un axe de sincérité et de vérité», assène Joëlle Milquet.

Le CDH entend de la sorte se poser en véritable alternative des gouvernements actuels et de leurs résultats. «Nous allons insister sur 4 axes de différences: nous voulons être plus humains, plus efficaces, plus sérieux et plus éthiques».

Tout cela se déclinera dans un toutes-boîtes, un folder et de multiples encarts dans la presse.

© La Dernière Heure 2004