Belgique Hicham Imane (PS) a vécu une véritable descente aux enfers depuis qu’il a dû quitter le Parlement wallon. Témoignage

"On me l’a annoncé un vendredi : ‘ Lundi, tu ne seras plus député. Serdar reprend son mandat. ’" La phrase est d’Hicham Imane (PS), qui fut député wallon de 2014 à juin 2016. Suppléant, il avait obtenu le poste de suppléant de Serdar Kilic, qui avait dans un premier temps choisi de se concentrer sur son mandat d’échevin à Charleroi. Un remaniement en forme de chaises musicales est venu tout bouleverser : Serdar Kilic a décidé de reprendre son mandat de député, au détriment d’Hicham Imane. "La nouvelle m’est tombée dessus, comme un couperet, une gifle".

L’histoire d’Hicham Imane illustre le revers de la médaille de la fonction de politicien, qui ne compte pas en ses rangs que des nantis. Parfois, tout s’arrête du jour au lendemain.

Président de la Sambrienne (société de logement carolo), Hicham Imane s’est illustré récemment par son appel à Elio Di Rupo pour demander le décumul intégral. "Certaines pratiques politiciennes, que j’ai pu observer, me donnent envie de vomir", glisse-t-il.

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.