Belgique Un toboggan jaune, deux balançoires vertes, un petit terrain de football avec un seul goal, une maisonnette... La plaine de jeux du centre fermé pour familles a tout pour plaire aux enfants. Enfin, presque. Ils devront faire fi des hauts grillages verts foncé, cerné d'un trompe-l'oeil imitant un champ de blé. Légèrement transparent, ce panneau mal photoshopé cache tout aussi mal les avions qui atterrissent toutes les cinq minutes à quelques mètres de là, dans un vacarme parfois assourdissant. "Des casques anti-bruit seront distribués aux enfants - s'ils le souhaitent - qui jouent dehors", assure Freddy Roosemont, directeur de l'Office des Etrangers (OE), ajoutant que les nuisances sonores ont été examinées et jugées normales. "Tout dépend du vent et du type d'avion". Pour rappel, différentes études ont démontré qu'une exposition à un bruit excessif peut générer des troubles du sommeil, de l'apprentissage, de l'hypertension et rendre agressif.