Belgique

Ce jeudi, le gouvernement wallon a adopté en première lecture le Code du bien-être animal, proposé par le ministre Carlo Di Antonio. Le texte devra ensuite être soumis au Conseil d’État, avant de pouvoir être adopté définitivement.

"Dès l’entame de cette législature, le ministre wallon du Bien-être animal a entrepris une profonde réforme de la loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux. Trente années après son adoption, il devenait urgent de moderniser ce texte afin de répondre aux préoccupations et aux enjeux actuels en matière de bien-être animal. Des nombreuses consultations citoyennes mais également des secteurs en lien avec le bien-être animal ont été organisées tout au long du travail afin de faire naître un Code équilibré", explique Carlo Di Antonio dans un communiqué.

"Le Code wallon du bien-être animal comporte 12 chapitres et 125 articles. Il a pour but d’assurer la protection et le bien-être des animaux, en tenant compte de leurs besoins physiologiques et éthologiques, ainsi que de leurs rôles au sein de la société et de l’environnement. Les orientations et les avancées approuvées ce jeudi sont ambitieuses pour le bien-être des animaux en Wallonie", a-t-il également indiqué.

Le Code entend donc réguler de nombreux aspects liés au bien-être animal.

> Le top 14 des mesures phares du Code du bien-être animal

> Les spectacles de rapaces toujours plus controversés